Introduction

DISM est l’acronyme de « Deployment Image Servicing and Management » qui peut se traduire par « Gestion et services pour le déploiement d’images ».

Cet outil va nous permettre de créer des images personnalisées qui serviront ensuite, soit à les déployer via WAIK (Windows Automated Installation Kit) et/ou MDT (Microsoft Deployment Toolkit), soit à refaire des supports d’installation.

Le principal intérêt de DISM est qu’il est présent directement dans toutes les éditions de Windows 7 ! Il n’est pas nécessaire de télécharger quoi que ce soit d’autre. De plus, DISM est un outil en lignes de commandes, ce qui permet la création de scripts automatisés (en Batch par exemple).

Pour vous apprendre à manier tous les aspects de cet outil, nous allons ensemble intégrer et changer plusieurs éléments de la version Professionnelle de Windows 7 :

– Ajouter un pilote pour une carte graphique nVidia

– Ajouter le package de langue lettonne que l’on sélectionnera ensuite par défaut pour l’installation en supprimant la langue actuelle (le français dans ce tutoriel)

– Ajouter un programme à chaque ouverture de session (comme par exemple un script bat qui dira « Bonjour ! »)

– Ajouter la mise à jour Winhlp32 permettant la lecture des anciens fichiers d’aide au format hlp

– Ajouter le Solitaire (qui n’est pas présent dans la version Professionnelle) et supprimer Internet Explorer

– Ajouter une clé de produit et changer le fond d’écran par défaut

Notez que ce tutoriel sera composé principalement de lignes de commandes afin que vous puissiez les copier-coller.

Refaire une image disque (ISO)

Pendant toute la phase de modification, nous n’avons touché qu’à l’édition Professionnelle de Windows 7. Néanmoins, le support d’installation nous proposera toujours d’installer le système pour lequel il a été construit au départ. Il suffit de changer le fichier « ei.cgf » du dossier « sources » pour forcer l’installation de cette édition. Voici le contenu de ce fichier modifié :

[EditionID] Professional [Channel] Retail [VL] 0

Changez « Professional » par l’un des mots de cette liste pour mettre l’édition que vous souhaitez :

Intégrale : Ultimate Professionnelle : Professional Familiale Premium : HomePremium Familiale Basique : HomeBasic Starter : Starter

Astuces : La suppression du fichier « ei.cfg » feras apparaitre toutes les éditions de Windows 7 lors de l’installation.

Maintenant, créons l’ISO. Vous pouvez utiliser un logiciel de gravure spécialisé, ou utilisé oscdimg du WAIK. Si vous utilisez OSCDIMG, voici la commande : « oscdimg -u2 -bC:\Se7eN\dvd\boot\etfsboot.com C:\Se7eN\dvd C:\Se7eN\dvd.iso »

Conclusion

DISM est un outil léger et très puissant pour effectuer des modifications profondes sur le support d’installation de Windows 7. De plus, son interface en lignes de commandes le rend autonome en créant des scripts batch automatisés. Il est très bien documenté, et traduit dans toutes les langues.

Annexe : Le Manuel !

Comme promet, voici le manuel complet de toutes les commandes DISM. Je l’ai zippé, et chaque .txt dans le dossier « Manuel » correspond à une fonction bien précise du DISM.

Mon manuel est en français, mais il est très facile de le traduire dans une autre langue. Installez un système en letton (oui, j’aime cette langue que je ne connais pas XD), lancez le script « Manuel.bat » en mode administrateur (clique droit => Lancer en tant qu’admin) et le script va recréer les fichiers dans votre langue.

Voici la liste des codes de langues : ar-sa : Arabe bg-bg : Bulgare zh-cn : Chinois Simplifié zh-hk : Chinois Traditionnel hr-hr : Croate cs-cz : Tchèque da-dk : Danois nl-nl : Néerlandais en-us : Anglais et-ee : Estonien fi-fi : Finlandais fr-fr : Français de-de : Allemand el-gr : Grec he-il : Hébreu hu-hu : Hongrois it-it : Italien ja-jp : Japonais ko-kr : Coréen lv-lv : Letton lt-lt : Lituanien nb-no : Norvégien pl-pl : Polonais pt-br : Brésilien pt-pt : Portugais ro-ro : Roumain ru-ru : Russe sr-latn-cs : Serbe sk-sk : Slovaque sl-si : Slovène es-es : Espagnol sv-se : Suédois th-th : Thaïlandais tr-tr : Turc uk-ua : Ukrainien

Source

Mydigitallife : https://www.mydigitallife.info/

UnnatendXP : https://unattended.msfn.org/

Microsoft : https://www.microsoft.com/fr/fr/default.aspx, https://catalog.update.microsoft.com/v7/site/, https://www.microsoft.com/downloads/fr-fr/default.aspx et Windows Update

Michel Roux

Préparation du plan de travail

Avant toutes choses, il est nécessaire d’organiser son espace de travail.

Je vous propose cette architecture :

C:\

╠═ [Se7eN]

║…╠═ [cmd] => Contiendra des exécutables optionnels, ce sera notre répertoire d’exécution

║…╠═ [drivers] => Stockera les drivers à intégrer

║…╠═ [dvd] => Contiendra le contenu extrait de l’ISO ou d’un DVD original de Windows 7

║…╠═ [lang] => Contiendra les packages de langues

║…╠═ [mount] => Dossier qui servira de point de montage à DISM pour les images WIM

║…╠═ [tmp] => Dossier temporaire

╚═.╚═ [updates] => Stockera les mises à jour Windows à intégrer

Il vous faudra aussi installer un logiciel d’extraction.

Optionnellement : -	Si vous voulez recréer par la suite une ISO pour re-graver un DVD, il vous faudra un logiciel de gravure. Vous pouvez également recréer une ISO avec oscdimg disponible dans le WAIK. Je développerais les opérations à effectuer pour les deux exécutables à la fin de ce tutoriel. -	Les divers exécutables présentés devront être placés dans le dossier « cmd » -	Le but de ce tutoriel est de vous prouver que le DISM peut très bien être utilisé sans recourir au WAIK, même si certains outils compris dans ce pack sont bien pratiques

Description: C:\Users\Xéfir\Pictures\capture.png

Ensuite, mettez un DVD de Windows 7 dans votre lecteur de DVD, montez une ISO ou extrayez son contenu, puis copier-coller le contenu du DVD dans le dossier « dvd » de notre plan de travail.

Maintenant, ouvrez le menu démarrer, tapez cmd puis faites un clic droit sur cmd.exe et sélectionnez « Exécuter en tant qu’administrateur».

Acceptez l’avertissement de sécurité et l’invite de commande s’affichera.

Tapez la commande suivante : « cd C:\Se7eN\cmd ».

Vous obtiendrez ceci :

Microsoft Windows [version 6.1.7600] Copyright (c) 2009 Microsoft Corporation. Tous droits réservés. C:\Users>cd C:\Se7eN\cmd C:\Se7eN\cmd>

Vous êtes maintenant parer à taper les commandes du DISM  J

Consultons maintenant le manuel d’utilisation du DISM, tapez «dism /? » :

C’est long, et pour cause : le DISM est très complet.

Et cela n’est qu’une partie du manuel (vous trouverez le manuel complet en annexe), car celui-ci ne montre que les informations nécessaires au montage et au formatage de l’affichage de DISM.

Sachez qu’en ajoutant le paramètre /? à chaque fin d’une ligne de commande DISM, le manuel correspondant s’ouvrira. N’hésitez donc surtout pas à vous en servir !

Je ne vais pas vous montrer les commandes une par une, je vais me focaliser sur les plus importantes, notamment celle concernant le montage des images WIM.

Monter et démonter une image WIM

Nous allons voir ici comment monter et démonter une image WIM avec DISM. Tout d’abord, il n’y a que deux fichiers WIM dans le support d’installation de Windows 7 : boot.wim et install.wim (nous n’aurons à modifier que le fichier install.wim).

Qu’est-ce qu’un fichier WIM ? Un fichier WIM est un format de fichier inventé par Microsoft. Il permet de faire des images de disque dur Windows, mais son utilisation est réservé au déploiement (la licence d’utilisation n’autorise pas son emploi à des fins de sauvegarde).

Le premier correspond à l’environnement WINDOWS PE utilisé pour dérouler l’installation et le second comprend tous les fichiers qui seront sur le système final de toutes les éditions de Windows 7. Si vous vous amusez à ouvrir le fichier install.wim avec un gestionnaire d’archive, contenu dans le dossier « sources » du support d’installation, vous trouverez ceci :

Le fichier est donc constitué de cinq dossiers, et un fichier xml. En fait, chaque dossier correspond à une édition de Windows 7, et le fichier xml est là pour identifier quelle édition correspond à quel dossier.

Nous avions définit que nous voulions modifier uniquement la version Professionnelle. Il nous reste plus qu’à trouver quel dossier correspond à cette édition. Le DISM a tout ce qu’il faut pour répondre à cette question. Revenez sur l’invite de commande et tapez :

« dism /Get-WimInfo /WimFile:C:\Se7eN\dvd\sources\install.wim »

Vous devrez obtenir ceci :

Nous pouvons donc en conclure que la version Professionnelle est le 4° dossier.

Voici le numéro de chaque édition en fonction de la version de DVD utilisé : 32 bits : 1)	Starter (édition pour les notebooks) 2)	Home Basic (Basique familiale) 3)	Home Premium (Familiale premium) 4)	Professional (Professionnel) 5)	Ultimate (Intégrale) 64 bits : 1)	Home Basic (Basique familiale) 2)	Home Premium (Familiale Premium) 3)	Professional (Professionnel) 4)	Ultimate (Intégrale)

Montons notre image en tapant la commande suivante : « dism /Mount-Wim /WimFile:C:\Se7eN\dvd\sources\install.wim /index:4 /MountDir:C:\Se7eN\mount »

Ouvrez le dossier « mount » et … magie ! Le système Professionnel a été extrait !

Pour connaitre les différents fichiers montés par DISM (qui supporte un nombre illimité de points de montage), la commande est : « dism /Get-MountedWimInfo »

On va maintenant observer comment démonter l’image WIM et enregistrer les modifications. Tapez cette commande : « dism /Unmount-Wim /MountDir:C:\Se7eN\mount /commit »

L’image est maintenant démontée … mais il y a une erreur. En fait, c’est parce que vous avez laissé ouvert l’explorateur Windows dans ce dossier, ou que le module d’indexation de Windows 7 scanne les fichiers. Pour démonter complètement l’image, il vous suffit de supprimer le dossier « mount », puis de le recréé. Ensuite, lancez cette commande : « dism /Unmount-Wim /MountDir:C:\Se7eN\mount /discard »

Le paramètre « /commit » permet de sauvegarder les modifications apportées à l’image. Si vous souhaitez simplement démonter l’image sans prendre en charge les changements, utilisez le paramètre « /discard » à la place.

Sachez que tant que l’image n’est pas démontée, aucunes modifications au fichier WIM ne sera faite.

Il existe une commande pour forcer la sauvegarde d’une image sans la démonter : « dism /Commit-Wim /MountDir:C:\Se7eN\mount »

N’oubliez pas de remonter l’image avant de passer au chapitre suivant.

Intégration d’un pilote

En général, les pilotes sont fournis soit par Windows Update, soit par le site du constructeur. En ce qui concerne nVidia, les pilotes sont beaucoup plus souvent mis à jour sur son site que sur Windows Update. La plupart des pilotes fourni par les constructeurs sont soit zippés et contient les fichiers INF requis pour une installation manuelle dans le gestionnaire de périphérique, soit compressés dans un exécutable qui va lancer une installation automatisée. C’est bien entendu le 2° cas pour nVidia. Extrayez l’installeur.

Cherchez le dossier qui contient le fichier INF d’installation manuelle et copier-coller le dossier dans le dossier « drivers » de notre plan de travail. Ensuite, créez un nouveau dossier, que vous nommerez à votre guise (par exemple : nVidia), puis lancer cette commande : « expand C:\Se7eN\drivers\votre_dossier_de_drivers\*.* C:\Se7eN\drivers\nVidia »

/!\ Si votre de dossier de drivers comporte des espaces, pensez à mettre des guillemets !

Cela permet de décompresser certains fichiers qui n’ont pas pu l’être par l’utilitaire d’extraction.

Passons à l’intégration proprement dîtes, tapez ceci : « dism /Image:C:\Se7eN\mount /Add-Driver /Driver:C:\Se7eN\drivers\nVidia »

Certains pilotes ne sont pas signés électroniquement par Microsoft, ce qui peut faire échouer la commande précédente sur un support d’installation 64 bits. Pour remédier à ce problème, ajouter le paramètre « /ForceUnsigned ».

Vérifions si nos pilotes ont bien été intégrés. Le DISM dispose d’une commande qui permet de lister tous les pilotes tiers (ne faisant pas parti du système de base), lancez cette commande :

« dism /Image:C:\Se7eN\mount /Get-Drivers »

Si nous avons d’affiché des fichiers INF relatif au fournisseur nVidia, c’est gagné !

Si vous voulez plus d’informations sur un pilote en particulier dans cette liste, il suffit de taper la commande suivante : « dism /Image:C:\Se7eN\mount /Get-DriverInfo /Driver:oem9.inf » (où oem9.inf correspond au nom du fichier du pilote voulu et marqué à la ligne « Nom publié » de la liste /GetDrivers)

Finalement, la machine ne contient pas de carte graphique GeForce, mais une carte nVidia Quadro, je n’ai donc pas besoin de ce pilote. Le package de nVidia comprenait les pilotes pour la carte Quadro, mais aussi une quantité d’autres ne correspondant pas au matériel voulu.

Il est possible de les laisser, mais il existe une commande DISM pour supprimer un seul pilote tiers. La voici : « dism /Image:C:\Se7eN\mount /Remove-Driver /Driver:oem9.inf »

Intégration d’une mise à jour Windows Update

Dans cette partie, nous allons ajouter la mise à jour WinHlp32 disponible sur le site de Microsoft (version originale de Windows requise) : https://www.microsoft.com/downloads/details.aspx?displaylang=fr&FamilyID=258aa5ec-e3d9-4228-8844-008e02b32a2c

Une fois la mise à jour téléchargée, copiez le dans le dossier « updates », puis lancer la commande suivante : « dism /Image:C:\Se7eN\mount /Add-Package /PackagePath:C:\Se7eN\updates\Windows6.1-KB917607-x86.msu »

Vérifions si la mise à jour a été appliquée. Cette commande sert aussi accessoirement à afficher tous les packages présent sur le support d’installation : « dism /Image:C:\Se7eN\mount /Get-Packages »

Finalement, cette mise à jour risque de ne pas nous servir, retirons-la : « dism /Image:C:\Se7eN\mount /Remove-Package /PackageName:Microsoft-Windows-Winhelp-Update-Client-TopLevel~31bf3856ad364e35~x86~~6.1.0.1 »(le nom du package est donnée dans la commande précédente)

Il est écrit dans le manuel (/?) que cette dernière commande peut également être réalisé avec le paramètre /PackagePath au lieu de /PackageName. Je vous le déconseille fortement. En effet, la plupart du temps, cette commande échoue ou ne désinstalle pas correctement le correctif.

Activer et désactiver une fonctionnalité de Windows

Pour ajouter ou supprimer une fonctionnalité, on passe généralement par l’outil « Programmes et fonctionnalités » du « Panneau de configuration », puis on utilise la fenêtre « Activer ou désactiver des fonctionnalités Windows ».

Description: C:\Users\Xéfir\Pictures\capture2.png

Le DISM permet d’activer et de désactiver directement à l’installation certains composants. Par exemple, nous sommes en train de modifier l’édition Professionnelle, et le Solitaire n’y est pas présent. Nous allons donc ajouter ce composant.

Avant toute chose, il faut trouver la liste des fonctionnalités effectives. Pour ce faire, tapez cette commande : « dism /Image:C:\Se7eN\mount /Get-Features > C:\Se7eN\tmp\listing_fonctionnality.txt » (vous pouvez mettre le nom de fichier que vous voulez)

Ouvrez le fichier listing_fonctionnality.txt dans « tmp » pour voir le résultat de la commande.

Outil Gestion et maintenance des images de d‚ploiement Version : 6.1.7600.16385 Version de l'imageÿ: 6.1.7600.16385 Liste des fonctionnalit‚s pour le package : Microsoft-Windows-Foundation-Package~31bf3856ad364e35~x86~~6.1.7600.16385 … Nom de la fonctionnalit‚ : Solitaire tat : D‚sactivation en attente … Nom de la fonctionnalit‚ : Internet-Explorer-Optional-x86 tat : Activ‚ … L'op‚ration a r‚ussi.

Vous remarquez ainsi que le Solitaire est installé, mais désactivé durant l’installation de Windows 7, alors qu’Internet Explorer est activé par défaut.

Vous remarquerez que tous les accents et autres caractère spéciaux sont transformés en caractères non lisibles. C’est normal, l’invite de commande de Windows est vieille et encode toujours le texte avec un format très ancien, ne prenant pas en charge les caractères ANSI.

Une commande sert à donner plus de détail sur un package donné : « dism /Image:C:\Se7eN\mount /Get-FeatureInfo /FeatureName:Solitaire »

Activons ce solitaire à l’aide de la commande : « dism /Image:C:\Se7eN\mount /Enable-Feature /FeatureName:Solitaire »

Une erreur survient ! Et cela pour une bonne raison, il y a une architecture dans le système de fonctionnalités de Windows. Observez cette capture d’écran venant de « Programmes et Fonctionnalités » :

Et oui, « Jeux » est aussi une fonctionnalité, et Solitaire en dépend. Or sur l’édition Professionnelle, tous les jeux sont désactivés !

DISM nous renvoie le package dont il dépend, et il se trouve que c’est le package « InboxGames ».

Activons-le et regardons si l’ajout du solitaire fonctionne :

« dism /Image:C:\Se7eN\mount /Enable-Feature /FeatureName:InboxGames »

Il suffit ensuite de retaper la commande d’ajout du jeu solitaire : « dism /Image:C:\Se7eN\mount /Enable-Feature /FeatureName:Solitaire »

Il ne nous reste plus qu’à désactiver Internet Explorer.

/!\ En faisant cela, l’utilisateur n’auras plus aucun navigateur web. Je vous conseille de coupler cette manipulation avec l’intégration de la mise à jour « Écran de choix du navigateur » disponible ici : https://catalog.update.microsoft.com/v7/site/Search.aspx?q=976002 (Internet Explorer requis)

« dism /Image:C:\Se7eN\mount /Disable-Feature /FeatureName:Internet-Explorer-Optional-x86 »

Installer et définir une nouvelle langue

Dans ce chapitre, nous verrons comment installer un pack de langue supplémentaire au support d’installation de Windows.

Il nous faut premièrement récupérer le package de langue qui nous permettra de traduire Windows 7. Ceci n’est pas chose facile… En effet, les packages de langue ne sont pas disponibles en téléchargement libre sur Internet. Si vous disposez d‘une édition Intégrale ou Entreprise, vous devriez avoir des mises à jour optionnelles sur Windows Update dans la catégorie « Windows 7 Languages Packs » :

Sélectionnez celle que vous souhaitez intégrer, et installez-la sur votre système.

/!\ Vous allez devoir redémarrer, pensez bien à démonter l’image avec l’option /commit pour valider les changements effectués.

Une fois le système redémarré, dirigez-vous dans le dossier C:\Windows et ouvrez le fichier de journalisation « Windows Update.log » (le fichier est assez conséquent, il peut mettre plusieurs minutes à s’ouvrir).

Faites « Edition » puis « Rechercher ». Taper le code de langue correspondant à la langue que vous venez d’installer sur votre machine (voir la liste des codes de langue en annexe de cet article).

Vous devriez trouver un lien vers les serveurs de Microsoft, l’URL devant commencer comme ceci : « https://download.windowsupdate.com/msdownload/update/software/updt/2009/08/… », ainsi que sur un fichier stocké dans « C:\Windows\SoftwareDistribution\Download ».

Sachez que ce sont les mêmes fichiers. Vous avez donc deux choix :

– Soit prendre le fichier stocké dans « C:\Windows\SoftwareDistribution\Download », le renommer pour lui rajouter l’extension .exe manquante, pour enfin le copier dans le dossier « lang » de notre espace de travail.

– Soit télécharger le fichier à partir de l’URL que vous mettrez dans le dossier « lang ».

/!\ Le fichier téléchargé correspond à la version du système installé ! C’est à dire qu’un fichier de langue ne peut servir que pour l’architecture système (32 ou 64 bits) auquel il correspond.

Vous pouvez aussi trouver les packs de langue si vous disposez d’un abonnement MSDN/Technet ou sur Microsoft Volume Licencing Service Center.

Une fois que vous avez récupéré l’exécutable, extrayez le dans un nouveau dossier nommé « lp » correspondant au code de langue lettonne. Cherchez le dossier source et setup et copiez coller les dans le dossier « lang ». Maintenant, ajoutons le package de langue à l’aide de la commande suivante : « dism /Image:C:\Se7eN\mount /Add-Package /PackagePath:C:\Se7eN\lang\lp »

Nous pouvons maintenant retirer la langue française. Il faut d’abord trouver le nom du package français : « dism /Image:C:\Se7eN\mount /Get-Packages »

Retirons le package de langue française : « dism /Image:C:\Se7eN\mount /Remove-Package /PackageName:Microsoft-Windows-Client-LanguagePack-Package~31bf3856ad364e35~x86~fr-FR~6.1.7600.16385 »

Le package de langue est installé, mais la langue du support d’installation est toujours en français. Remplaçons la langue pour le letton : « dism /Image:C:\Se7eN\mount /Set-SKUIntlDefaults:lv-lv /Gen-LangINI /Set-SetupUILang:lv-lv /distribution:C:\Se7eN\dvd »

L’installation aura maintenant la langue lettonne par défaut, il nous reste plus qu’à changer la langue du programme d’installation qui apparait à l’insertion du support d’installation. Maintenant, copiez le contenu des deux dossiers « sources » dans le dossier du même nom dans le dossier « dvd ».

Voici un schéma résumé :

C:\

╠═ [Se7eN]

║…╚═ [lang]

║………╠═ [setup]

║………║…╚═ [sources] => Contenu à copier dans C:\Se7eN\dvd\sources

╚═…….╚═ [sources] => Contenu à copier dans C:\Se7eN\dvd\sources

Si vous voulez supprimer la langue originale du dvd, il suffit de supprimer les dossiers nommés avec le code des pays (voir les annexes) dans le dossier « sources » et « License » du dossier dvd. Cela donne ceci :

C:\

╠═ [Se7eN]

║…╚═ [dvd]

║………╚═ [sources]

║……………╠═ [fr-FR] => A supprimer

║……………╚═ [License]

╚═…………………╚═ [fr-FR] => A supprimer

Ajout d’un programme dans le système final

DISM à monter l’entièreté du système final dans le dossier « mount », on peut donc copier des fichiers dans « Programmes » ou dans le dossier « Utilisateurs » et accéder au registre, mais il n’y a pas de moyen simple pour intégrer un programme sans passer par le sysprep habituel du WAIK.

Certains éditeurs préparent, pour certains produits, des packages d’installation avec une extension .cab ou .msu (dans le cas de Microsoft). Parfois, les packages sont un peu spéciaux. Dans chacun de ces cas, veuillez-vous reportez à la documentation du constructeur.

Dans le cadre de cet article, nous allons ajouter un script batch qui affiche « Bonjour » lors du démarrage.

Tout d’abord, placer vous dans le dossier « mount ». Ensuite, créons un nouveau dossier dans le dossier « Programmes » (« Programmes (x86) » si vous disposez d’une architecture 64 bits et que votre programme s’exécute dans un environnement 32 bits) nommé « Bonjour » et copiez-y le script. Ensuite pour lancer un script au démarrage, il faut ajouter une clé dans le registre. Pour ce faire, démarrer l’éditeur de registre (regedit).

Sélectionnez la ruche HKEY_LOCAL_MACHINE puis faites : « Fichier -> Charger la ruche ». Sélectionner ensuite le fichier : « C:\Se7eN\mount\Utilisateurs\Default\NTUSER.DAT » /!\ C’est un fichier système caché.

/!\ Vous devez utiliser des variables d’environnements.

Si vous voulez qu’un script ne se déclenche qu’au premier lancement seulement, n’utilisez pas la clé « Software\Windows\CurrentVersion\Run », mais ajouter la valeur chaîne dans la clé « Software\Windows\CurrentVersion\RunOne ».

Pour sauvegarder les changements, cliquez sur la nouvelle clé créée lors du chargement de la ruche, puis faites « Fichier -> Décharger la ruche », et fermez l’éditeur de registre.

Renseigner une clé et changer le fond d’écran

Les deux dernières choses que nous allons apprendre sont l’ajout d’une clé de produit, ainsi que le changement du fond d’écran par défaut.

Attention, l’ajout une clé dans l’installation n’activera pas Windows. Il faudra quand même le faire par Internet ou par téléphone. Pour l’ajouter, voici la ligne de commande : « dism /Image:C:\Se7eN\mount /Set-ProductKey:XXXXX-XXXXX-XXXXX-XXXXX-XXXXX »

Pour changer le fond d’écran par défaut, changez le fichier « C:\Se7eN\mount\Windows\Web\Wallpaper\Windows\img0.jpg » par une autre image.