Les certifications permettent aux employeurs, clients… de s’assurer de vos compétences dans un domaine spécifique. Elles peuvent faire la différence lors d’un entretien et booster votre carrière.

Si vous souhaitez faire valider vos compétences en infrastructure système Microsoft, la première étape est de passer les certifications du titre Microsoft Certified Solution Associate : Windows Server 2016.

Trois certifications sont nécessaires pour ce titre :

  • 740 : Installation, Storage and compute with Windows Server 2016
  • 741 : Networking with Windows Server 2016
  • 742: Identity with Windows Server 2016

Pour plus de détails sur ces certifications, consulter le lien suivant : https://www.microsoft.com/fr-fr/learning/mcsa-windows-server-2016-certification.aspx

Si vous êtes déjà détenteur du titre MCSA 2012 ou MCSA 2008, vous pouvez également passer la certification de mise à niveau : 743 – Upgrade your skills to MCSA Windows Server 2016.

Toutes les informations sur cet examen sont disponibles via le lien suivant : https://www.microsoft.com/en-us/learning/exam-70-743.aspx

Réviser pour les certifications

Tout d’abord, sachez qu’il est fortement recommandé d’avoir plusieurs expériences professionnelles avec les outils Microsoft. Cela permet d’être plus à l’aise avec les cas d’étude et de mieux visualiser les infrastructures décrites dans les questions.

Les ressources Microsoft :

Autres ressources :

De multiple sites, blogs d’évangélistes ou de passionnés, livres blancs sont disponibles sur internet.

Voici 2 sites spécialisés dans la formation informatique et numérique :

Ces 2 sites sont à la disposition des étudiants et des anciens de SUPINFO gratuitement. De plus, pour la pratique, les étudiants ont accès à l’ensemble des ressources Microsoft via Microsoft Imagine Premium.

Si vous êtes externe à SUPINFO, vous pouvez accéder à l’ensemble de ces ressources, plus les supports de cours, via l’Open Campus pour 250€/an : https://www.supinfo.com/fr/opencampus.aspx

Quelques conseils supplémentaires

Travaillez en Anglais ! Pratiquer avec Windows Server en Anglais, lire les livres, blogs… en Anglais et bien évidemment passer la certification en Anglais. La principale raison est la traduction des questions vers le Français. On retrouve fréquemment des erreurs ou des traductions plus ou moins compréhensibles comme le bien connu : snap-in à composants logiciels enfichables.

Être à jour sur les nouveautés ! Microsoft met très souvent l’accent sur les nouveautés dans ces certifications. Vous devrez donc connaitre Nano parfaitement J. De plus, ne soyez surtout pas fâché avec le PowerShell qui est également très présent.

Si vous optez pour la certification en ligne, assurez-vous d’avoir un bon matériel avec l’ensemble des prérequis quelques jours avant la certification. Les centres de certifications agréés apportent souvent une sérénité que ce soit pour la préparation ou pendant le passage.

Dernier conseil, profitez des réductions !

  • Réduction lors du lancement d’une nouvelle certification
  • Lors de l’achat d’un pack de certification
  • Cours ou test blanc offert avec l’achat de la certification
  • Repassage gratuit en cas d’échec

Petite dernière chose, Twitter pour rester au courant avec les comptes suivants :

@MSLearning : compte officiel MS

@labmicrosoft : compte du Laboratoire Microsoft de SUPINFO

@JudicaelLaporte : mon compte où je partage régulièrement les nouveautés sur les technos MS et autres.

Laissez un commentaire pour nous faire partager une ressource que vous auriez utilisée ou un retour d’expérience, un conseil…