Nombreux sont les développeurs, professionnels ou seulement passionnés de technologie qui doivent exécuter plusieurs systèmes d’exploitation,
soit par nécessité de les faire fonctionner en même temps, pour tester ou encore faire fonctionner un système qui n’est pas prévu pour fonctionner sur la machine hôte (exemple : Android)

 

Raisons justifiant la virtualisation :

Comme dit précédemment, la virtualisation donne à tout utilisateur la possibilité d’exécuter plusieurs systèmes d’exploitation sur une même machine hôte.

L’Hyper-V est utilisable de différentes manières. Exemple :

  • Pour exécuter un logiciel nécessitant une version antérieure de Windows ou un autre système d’exploitation.
  • Pour se familiariser avec d’autres systèmes d’exploitation. Hyper-V permet de créer ou supprimer très facilement différents systèmes d’exploitation.
  • Pour tester  des logiciels sur différents systèmes d’exploitation à l’aide de plusieurs machines virtuelles. Grâce à Hyper-V, vous pouvez exécuter plusieurs machines virtuelles sur un seul ordinateur hôte, que celui-ci soit un ordinateur de bureau ou ordinateur portable. Ces machines peuvent être exportées puis importées dans un autre système Hyper-V comme par exemple Azure.
  • Vous pouvez résoudre les problèmes liés aux machines virtuelles à partir de n’importe quel déploiement Hyper-V. En exportant la machine virtuelle de votre environnement de production, l’ouvrir sur un ordinateur de bureau exécutant Hyper-V, résoudre les problèmes liés à la machine virtuelle puis l’exporter de nouveau dans l’environnement de production.
  • La mise en réseau virtuelle permet de créer un environnement avec plusieurs machines de test/développement/démonstration sans risque de perturber le réseau de production.

 

Configuration requise 

Le gestionnaire Hyper-V est disponible sur Windows serveur ainsi que sur Windows 8 ou versions ultérieures de Windows, à condition de disposer d’une édition Professionnel, Éducation ou Entreprise.

Hyper-V ne fonctionne que sur les machines disposant d’un processeur compatible avec la technologie de virtualisation. Il nécessite un système hôte en 64 bits, bien qu’il prenne en charge les systèmes d’exploitation 32 et 64 bits au sein des machines virtuelles.

Vous pouvez exécuter environ 3-4 machines virtuelles de base sur un hôte disposant de 4 Go de RAM. Pour exécuter plus de machines virtuelles, davantage de ressources sont nécessaires. Vous pouvez également créer des machines virtuelles de grande taille avec 32 processeurs et 512 Go de RAM à condition de disposer d’un matériel ayant les ressources suffisantes.

 

Activer Hyper-V dans Windows 10 

Pour ceux qui souhaitent utiliser le gestionnaire Hyper-V sur Windows 10, il est nécessaire de l’activer celui-ci étant désactiver par défaut.

Pour l’activer : aller dans le panneau de configuration, ensuite dans programmes et fonctionnalités, dans le menu à gauche, cliquer sur “Activer ou désactiver des fonctionnalités Windows”, une fenêtre s’affiche.

Il suffit alors de descendre dans la liste de choix, de cocher Hyper-V et de redémarrer l’ordinateur pour que les changements prennent effet.

 

Systèmes d’exploitation que vous pouvez exécuter dans une machine virtuelle

Le terme “invité” fait référence à une machine virtuelle, et “hôte” fait référence à l’ordinateur qui exécute la machine virtuelle.

Hyper-V prend en charge de nombreux systèmes d’exploitation invités différents, dont plusieurs versions de Linux, FreeBSD et Windows.

A noter qu’il est nécessaire de disposer d’une licence valide pour chaque système d’exploitation que vous utilisez dans une machine virtuelle.

 

Différents entre Hyper-V sur Windows et Hyper-V sur Windows Server

Bien que Hyper-V soit présent sur Windows et Windows Server, certaines fonctionnalités se comportent différemment de l’un à l’autre.

Le modèle de gestion de mémoire est différent pour Hyper-V sur Windows. En effet, sur un serveur, la mémoire Hyper-V est gérée en partant du principe que seules les machines virtuelles sont exécutées sur le serveur, alors, sur Windows, la mémoire est gérée en prévision du fais que la plupart des machines clientes exécutent des logiciels sur l’hôte en plus des machines virtuelles.

Par exemple, un développeur peut exécuter Visual Studio ainsi que plusieurs machines virtuelles sur le même ordinateur.

Fonctionnalités Hyper-V disponibles dans Windows Server uniquement

Certaines fonctionnalités incluses dans Hyper-V sur Windows Server ne figurent pas dans Hyper-V sur Windows. Par exemple :

  • Virtualisation de GPU à l’aide de RemoteFX
  • Migration dynamique des machines virtuelles d’un hôte vers un autre
  • Réplication Hyper-V
  • Fibre Channel virtuel
  • Mise en réseau SR-IOV
  • .VHDX partagé

 

Limitations

L’utilisation de la virtualisation présente certaines limitations.

Certaines applications ou fonctionnalités qui dépendent d’un matériel spécifique ne fonctionnent pas correctement dans une machine virtuelle. Par exemple, les jeux ou application que nécessitent un traitement avec des GPU risquent de ne pas fonctionner correctement.

De plus, les applications basées sur les minuteurs sous 10 ms, notamment les applications de mixage et les minuteurs de haute précision, peuvent être confrontées à des problèmes d’exécution dans une machine virtuelle.

En outre, si Hyper-V est activé, les applications de haute précision sensibles à la latence peuvent également être confrontées à des problèmes d’exécution dans l’hôte. En effet, quand la virtualisation est activée, le système d’exploitation hôte est également exécuté sur la couche de virtualisation Hyper-V, tout comme les systèmes d’exploitation invités. Toutefois, contrairement aux invités, le système d’exploitation hôte présente la particularité d’avoir un accès direct à l’ensemble du matériel, ce qui signifie que les applications avec une configuration matérielle requise spéciale continuent de fonctionner sans problème dans le système d’exploitation hôte.