Introduction

Windows Deployment Services a été introduit avec Windows Server 2008. WDS est un système de déploiement automatisé utilisant l’environnement PXE et associé au Kit d’Installation Automatisé (AIK). Ce service permet de distribuer des images systèmes via le réseau d’une manière autonome. En effet, grâce à lui, vous serez en mesure de déployer rapidement un parc informatique ou encore de préparer beaucoup plus rapidement les machines.

A savoir : Windows Deployment Services remplace le service d’installation à distance RIS (Remote Installation Services) présent dans les précédentes versions de Windows Serveur. WDS n’est pour autant pas une solution complète de déploiement, c’est plus généralement un composant utilisé par des solutions de déploiement comme MDT (Microsoft Deployment Toolkit) ou SCCM (System Center Configuration Manager). En combinant ces composants nous pouvons obtenir une solution de déploiement beaucoup plus puissante. Dans ce tutoriel nous allons uniquement voir WDS.

Les avantages de WDS :

• La rapidité pour le déploiement d’un poste (environ 15 minutes pour une image standard)

• Possibilité de déployer plusieurs images en même temps (multicast)

• Une interface clair et précise

• La possibilité d’intégrer des modifications au cours d’une installation.

• Pour les ordinateurs ne disposant pas de PXE, il y a possibilité d’utiliser ISO-Bootimages.

• Les images sont généralement indépendantes du matériel.

Les inconvénients de WDS :

• Minimum de RAM requis pour le poste client

• Temps d’attente pour le démarrage et le chargement de l’image

• Le trafic réseau peut être élevé. (C’est pourquoi il est important d’avoir une bonne connexion réseau)

Prérequis

L’objectif principal de ce tutoriel est l’installation et la configuration du serveur WDS.

Cependant, des prérequis sont nécessaires. C’est pourquoi la majeur partie de ce tutoriel y est dédié car en soit, l’installation et la configuration du rôle WDS est assez simple. Nous allons donc commencer par voir comment installer les différents rôles indispensables au bon fonctionnement de cette solution comme :

• DHCP

• DNS

• AD

Mais attention ces rôles ne sont pas le cœur de notre sujet. C’est pourquoi nous allons réaliser une installation dite « basique » sans entrer dans les détails.

Je vous invite donc à lire des articles spécifiques portant sur ces rôles pour en connaître d’avantage ou alors vous rendre directement sur le chapitre “Installation et configuration de notre rôle WDS” si vous ne souhaiter pas suivre ces étapes.

Concernant notre serveur, nous allons créer une VM Windows Server 2012 R2 avec le logiciel VMWare Workstation 12.

Création de VM

Pour commencer, nous allons cliquer sur “Create a New Virtual Machine”.

On choisit l’installation recommandé puis on clique sur “Suivant”.

On choisit d’installer le système d’exploitation plus tard puis on clique sur “Suivant”.

On sélectionne la version de notre système (Windows Server 2012) puis “Suivant”.

On nomme notre machine virtuelle. Attention ce nommage est uniquement son nom sous VmWare. Il faudra ensuite attribuer un nom au serveur lorsque l’on aura créé la VM. On choisit également son emplacement.

On choisit ensuite de lui attribuer 30 Go d’espace disque. Bien entendu, vous pouvez adapter votre espace disque comme vous le souhaitez.

Après avoir vérifié les paramétrages, on clique sur “Finish”.

Nous allons maintenant éditer les paramétrages de la VM en cliquant sur “Edit virtual machine settings”.

C’est ici que nous allons pouvoir changer les paramètres de la VM comme :

• La mémoire RAM

• Le nombre de processeurs

• La taille du disque dur

• Le CD/DVD

• Le type de carte réseau

• Les contrôleurs USB

• La carte son utilisé

• L’imprimante utilisé

• L’écran utilisé

Dans notre cas, nous allons utiliser 4Go de RAM

Ensuite nous allons attribuer notre image ISO de Windows Serveur 2012 R2. On clique alors sur “CD/DVD” puis “Browse”

On sélectionne notre image

En ce qui concerne notre carte réseau, on choisira “Host Only”. Cette option va nous permettre d’isoler notre VM. En effet celle-ci pourra uniquement communiquer avec les autres VM présente sous ce même VmWare.

Nous pouvons maintenant démarrer notre VM en cliquant sur “Power on this virtual machine”.

On sélectionne la langue “Français” puis “Suivant”.

On clique sur “Installer maintenant”

Le programme d’installation démarre

On ajoute la clé de licence

On peut maintenant sélectionner notre système d’exploitation. Dans notre cas et pour notre usage, on sélectionne le serveur avec une interface graphique, puis on clique sur “Suivant”.

Accepter les termes du contrat de licence puis “Suivant”.

Ensuite, on choisit une installation personnalisé pour nous permettre de créer les partitions voulus.

On va alors créer une seule et unique partition comprenant l’ensemble de notre espace disque.

On sélectionne “Nouveau” on valide, puis on clique sur “Suivant”.

Notre installation peut alors démarrer.

En général, plusieurs minutes sont nécessaires le temps de cette installation. (selon configuration du PC). Une fois terminé, le mot de passe de la session adminsistrateur vous sera demandé.

Notre système est maintenant installé et prêt à être utilisé ! Yeah !

Première connexion

Lors d’une première connexion, le gestionnaire de serveur s’affiche automatiquement.

Cependant, il est tout à fait possible d’éviter cet affichage au démarrage. Pour ne pas l’afficher, cliquer sur “Gérer” puis “Propiétés du Gestionnaire de serveur”

On coche la case “Ne pas démarrer automatiquement le Gestionnaire de serveur à l’ouverture de session”.

Nous allons maintenant nommer notre serveur car par défaut, un nom aléatoire lui ai donné.

Un clic droit en bas à gauche ouvre le menu contextuel, il suffira de choisir « Système »

Puis « Modifier les paramètres »

Nous pouvons maintenant modifier le nom du serveur puis valider. Dans notre cas, on le nomme “SRV-WDS”.

Redémarrer le serveur afin d’enregister le changement de nom.

Une fois le serveur redémarré, nous allons finir les paramétrages de bases en lui attribuant une adresse IP fixe. Attribuer une adresse IP fixe à un serveur est indispensable d’autant plus que celui-ci va être sollicité par des postes clients.

On lance donc le panneau de configuration puis « Réseau et internet »

« Centre Réseau et Partage »

« Modifier les paramètres de la carte »

Double clique sur la carte réseau puis « Propriétés »

On sélectionne alors le protocol IPv4

On attribue une adresse IP à la carte réseau. Puis on valide avant de pouvoir passer à la suite.

Ajout du rôle AD – DNS

Nous allons nous attaquer à l’installation et à la configuration des différents rôles nécessaires pour notre serveur. Dans un premier temps ce sera le service de domaine Active Directory ainsi que le rôle DNS. Bien entendu, il se peut que votre parc informatique dispose déjà d’un Active Directory. Dans ce cas, vous pouvez tout simplement ajouter ce serveur dans le domaine.

Commençons donc par cette installation. On lance le gestionnaire de serveur, on clique sur “Gérer” puis “Ajouter des rôles et fonctionnalités”

Cliquer sur “Suivant”.

On vois apparaître notre serveur. Cliquer à nouveau sur “Suivant”.

Nous allons maintenant pouvoir sélectionner notre “Services AD DS”. En sélectionnant uniquement ce rôle nous allons avoir notre service d’annuaire ainsi que notre DNS.

Une fenêtre apparaît nous demandant d’ajouter les fonctionnalités requises pour notre service. On clique alors sur “Ajouter des fonctionnalités”.

Puis “Suivant”

On sélectionne aucune fonctionnalités supplémentaires. On clique alors sur “Suivant”.

“Suivant”

Puis “Installer”.

L’installation démarre. Quelques minutes seront nécessaires.

Pour finir, on clique sur “Fermer”.

Notre rôle est maintenant installé. Nous allons pouvoir le configurer. Cliquer sur le point d’exclamation jaune puis “Promouvoir ce serveur en contrôleur de domaine”.

Sélectionner “Ajouter une nouvelle forêt” puis donner un nom de domaine racine. Dans notre cas, nous allons l’appeller “mondomaine.com”. Puis cliquer sur “Suivant”.

Ajouter un mot de passe pour le mode de restauration puis cliquer sur “Suivant”.

A nouveau “Suivant”.

Un nom NetBIOS attribué au domaine est directement ajouté. Cliquer sur “Suivant”.

Concernant les chemins d’accès sur les différents dossiers, nous laisserons les choix par défaut.

Cliquer sur “Suivant”.

Puis “Installer”.

Lorsque c’est terminé, nous pouvons fermer la fenêtre. Le serveur redémarre.

Nos rôle AD DS et DNS sont maintenant installés !

Installation et configuration du rôle DHCP

A présent, nous allons nous intéresser au rôle DHCP. Ce rôle va être indispensable pour notre serveur WDS. En effet il va permettre d’attribuer automatiquement une adresse IP à la machine cliente qui va être déployée. Pour faire simple, lorsque la machine cliente va démarrer sur le réseau, notre serveur va lui attribuer une adresse IP, celle-ci va alors pouvoir communiquer avec le serveur. Pour finir, ce dernier déploiera l’image.

On va répéter les même étapes que pour l’installation des précédent rôles.

On lance le gestionnaire de serveur, on clique sur “Gérer” puis “Ajouter des rôles et fonctionnalités”

Comme précédemment, on clique trois fois de suite sur “Suivant”.

On sélectionne le “Serveur DHCP”

On accepte également d’ajouter les fonctionnalités

On clique sur “Suivant” jusqu’à l’installation.

Puis “Installer”

une fois terminé, on peu fermer l’assistant.

On va maintenant terminer la configuration. Dans le gestionaire de serveur, cliquer sur “Terminer la configuration DHCP”

Cliquer sur “Suivant”.

Laisser les autorisations par défaut puis cliquer sur “Valider”.

Fermer l’assistant.

Nous allons maintenant créer notre plage d’adresse IP sur laquelle notre serveur va pouvoir s’appuyer pour délivrer les adresses aux clients

On clique sur “Outils d’administration”

Puis “DHCP”

D’un clic droit sur IPv4 créer une nouvelle étendue.

Depuis l’assistant « Nouvelle étendue », créer une édendue relative à notre réseau. Donner un nom à l’étendue. Dans notre cas ce sera “WDS”.

Ce nom servira uniquement à la différencier d’une autre.

On entre ensuite la plage d’adresses qui sera attribué par le serveur DHCP.

Les options qui suivent pourront être passées.

Terminer en activant l’étendue : cliquer du bouton droit sur l’étendue puis choisir “activer”.

Notre DHCP est maintenant configuré !

Installation et configuration de notre rôle WDS

Nous y sommes ! On va maintenant pouvoir installer et configurer notre serveur WDS.

Exactement comme nos autres rôles, le serveur de déploiement Windows est accessible depuis le gestionnaire de serveur puis dans “Ajouter des rôles et fonctionnalités”. On choisira “Services de déploiement Windows”.

Cliquer sur suivant jusqu’au services de rôle à installer.

Bien qu’il soit possible de décocher les services de rôle associés, la description des services « Serveur de déploiement » et « serveur de transport » est explicite, décocher l’une de ces options résume a se demander pourquoi avoir suivi les actions précédente.

Cliquer ensuite sur “Suivant” puis “Installer”

Une fois l’installation terminer, fermer l’assistant.

Nous allons pouvoir passer à la configuration !

Comme pour le serveur DHCP, nous allons retrouver notre rôle WDS dans les outils d’administrations.

Une fois la consôle ouverte, nous allons premièrement devoir configurer le serveur.

C’est partit ! Clique droit sur le serveur puis “Configurer le serveur”

Si ce tutoriel à bien été suivi, l’ensemble des conditions doivent être remplies. Cliquer alors sur “Suivant”.

Puis “Intégré à Active Directory”

L’étape suivant indique quel dossier contiendra les images de démarrage, d’installation,de démarrage PXE et les outils de gestion de services de déploiement. Dans notre cas on laissera le répertoire par défaut puis “Suivant”.

Un message d’avertissement nous conseil d’utiliser une autre partition. En effet, pour optimiser les performances il est plus judicieux d’utiliser une autre partition ! Je vous laisse le choix entre vos mains.

A l’étape suivant sélectionner « Ne pas écouter sur les port DHCP … » et « Configurer DHCP pour le service… »

Cocher ensuite “Répondre à tous les ordinateurs clients …” Puis “Suivant”.

Cliquer sur “Terminer”.

Il nous reste à démarrer le serveur avec un clique droit puis “Toutes les tâches” –> “Démarrer”.

Notre serveur est enfin prêt à réaliser des déploiement !

Pour finir ce tutoriel, nous allons voir comment ajouter les images … Car pour réaliser un déploiement à distance deux fichiers au minimum sont nécessaires:

• Un premier fichier de démarrage qui permettra au poste distant de charger le système

• Puis un second fichier qui contiendra les sources d’installation

A savoir, ces fichiers se trouvent sur les CDroms/DVDroms d’installation Windows. Insérer donc dans le lecteur de CDrom virtuel du serveur un DVD d’installation de Windows.

Se rendre ensuite dans « Image de démarrage »

D’un clic droit choisir « Ajouter une image de démarrage » :

L’image se trouve alors dans le dossier « sources » du DVDrom/CDrom d’installation sous le nom « boot.wim »

Cliquer sur “Suivant”.

On pourra alors changer le nom et la description du fichier si on le souahite. Puis faite “Suivant”.

Après avoir fait une nouvelle fois “Suivant”, laisser l’image se charger. Puis “Terminer”.

L’image apparaît alors dans la liste des images de démarrage disponibles.

Ajouter ensuite l’image d’installation.

Se rendre alors dans le dossier « Images d’installation », d’un clic droit, choisir « Ajoueter une image… »

Un nom de groupe d’images va être demandé. On pourra alors donner un nom à un groupe d’image comme “Win8”, “Win10”, “serveur”…). Puis cliquer sur “Suivant”.

L’image se trouve une nouvelle fois dans le dossier « sources » du DVDrom/CDrom d’installation sous le nom « install.wim »

Cliquer sur “Suivant”

Toutes les versions d’installation disponible sur le CD/DVD seront proposées. Quelle que soit la version importée ou le nombre de versions importées, 1 seul fichier « wim » sera importé… Dans notre cas on sélectionne uniquement la version standard.

Cliquer sur “Suivant”.

Puis “Terminer”.

Et voilà ! Nous sommes maintenant en mesure de déployer notre première image ! Il suffit tout simplement de démmarer une machine vie le boot PXE et celle-ci récuperera directement l’image d’installation que nous avons mis sur notre serveur WDS. Je vous laisse essayer. 😉

Conclusion

Comme indiqué en début de document, l’installation d’un serveur de déploiement n’est qu’une petite étape au vu des prérequis à avoir dans son parc informatique.

Cependant, le déploiement peut se poursuivre plus loin en proposant une installation entièrement automatisée à l’aide du kit d’installation automatisé AIK.

J’espère que ce tutoriel vous aura été utile, A vous de jouer !